USA/Chine : Sanctions contre Tiktok accusé d'espionnage par Donald Trump


07 août 2020

L’application TikTok sera peut-être bientôt interdite aux Etats-Unis. Le Président américain accuse le géant chinois d’espionnage à l’aide de cet outil numérique. Toute transaction avec la maison-mère du réseau social sera donc interdite. Les appareils délivrés par le gouvernement à ses employés ne peuvent déjà plus héberger le site de vidéos. Des décisions qui interviennent dans un contexte de guerre économique sans merci entre la Chine et les Etats-Unis.

Pour Donald Trump, les mesures prises contre l’entreprise chinoise qui détient Tiktok, relève de l’ « urgence absolue ». Il accuse l’application, sans preuve, d’espionner les utilisateurs américains pour le compte de Pékin. Dans un climat hostile entre les Etats-Unis et la Chine, Donald Trump a signé hier un décret interdisant, d’ici 45 jours, toute transaction avec ByteDance. Cette société chinoise est, en effet, la maison-mère du site.

Un groupe américain peut cependant encore racheter TikTok, mais avant le 15 septembre. Microsoft est en négociations avec l’entreprise chinoise pour une acquisition à marche forcée. Si aucun accord n’est trouvé, le réseau social pourrait être banni.

 

Le Sénat a, quant à lui, adopté hier, un projet de loi pour préserver les institutions américaines d’un piratage supposé. Le téléchargement et l'utilisation de TikTok sont désormais interdits sur tout appareil délivré par le gouvernement à ses employés ou aux membres du Congrès. Le co-auteur du texte de loi a indiqué dans un tweet que "TikTok représente un risque de sécurité majeur et [qu’il] n'a pas sa place sur les appareils du gouvernement".

 

Des sanctions ont également été prises contre la plateforme de discussions WeChat qui appartient au géant chinois Tecent. Selon le décret : « WeChat capture automatiquement de larges pans d'information sur ses utilisateurs, menaçant ainsi de donner accès au Parti communiste chinois à des informations personnelles sur les Américains ».

Héloïse Versmessen

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article